Voici une petite crème que je m'étais confectionnée à l'automne, pour apaiser et protéger ma peau qui commençait à demander un soin un peu plus adapté à la saison.
Depuis que j'ai lu ce conseil sur le blog de potions et chaudron, j'essaie de faire en sorte que la composition de mes crèmes visages soit équilibrée en omégas 3, 6 et 9 (sachant que chacun a des propriétés bien différentes et particulières) en jonglant avec les huiles et beurres que j'utilise...

Cr_me_visage_apaisante___la_framboise

Ingrédients :

Phase 1 :

30% eau bouillie

Phase 2 :

1,5% CG90 (émulsifiant, donne des crèmes fines et pénétrantes)
3% alcool cétéarylique (épaississant)
2% beurre de kokum (nourrissant et protecteur, glisse et pénètre plutôt bien)
7% huile d'argan (cicatrisante, anti-âge et assouplissante)
8% huile inca inchi (riche en oméga 3, apaisante, améliore la micro-circulation)
Vitamine E (antioxydant)

Phase 3 :

8% huile de pépins de framboise (apaisante, réparatrice et cicatrisante)
30% hydrolat de carotte sauvage (anti-inflammatoire, apaisant et régénérant)
5% gel de silice (anti-inflammatoire, cicatrisant, protecteur vasculaire, régénère et restructure les fibres d'élastine et de collagène)
5% complexe hydratant (hydratant...)
0,5% extrait de propolis (antiseptique, anti-inflammatoire et cicatrisant)
0,5% extrait d'hibiscus (adoucissant, hydratant)
1% geogard ultra (conservateur)
1% extrait aromatique de framboise

Mode d'emploi :

Stériliser les ustensiles et contenants, désinfecter le plan de travail et bien se laver les mains.
Faire bouillir de l'eau pendant 10 minutes pour la purifier.
Au bain marie, faire fondre la phase 2. Attendre que tout soit bien fondu, et laisser encore quelques minutes au bain marie.
Prélever la quantité d'eau encore bouillante nécessaire, et verser lentement dans la phase 2 en fouettant vigoureusement pour créer l'émulsion.
Une fois la crème prise, fouetter encore un peu pour refroidir légèrement, puis ajouter les éléments de la phase 3 en fouettant bien pour homogénéiser le tout (en commençant par l'huile). Ne pas oublier de dissoudre le conservateur dans l'hydrolat auparavant.
Mettre en pot.

Verdict :

Cela m'a donné une mousse... En ce moment, je n'obtiens que des mousses (la faute à mon émulsionneur électrique certainement). Et je ne suis pas assez patiente pour attendre le lendemain et retourner la crème avec une spatule, histoire d'enlever les bulles... Bon, c'est sympa une mousse, mais quand on veut une texture lisse c'est décevant hi hi !
Sinon ça m'a donné une petite crème très sympathique, pénétration éclair mais protection un peu plus importante qu'avec mes crèmes légères de l'été. Pas suffisant pour les grands froids cependant, pour ça, je vous présenterai prochainement la crème "jasmine sencha", tout à fait indiquée !
Côté action apaisante, crème tout à fait efficace également, qui a atténué les petites rougeurs qui venaient à mes joues.