Lorsque j'ai vu que le sujet de la deuxième édition du jeu "gagner son billet pour la Cosmetic Academy" était le monoï, j'ai immédiatement pensé au massage. D'abord parce que c'est l'une des utilisations les plus anciennes et rituelles du monoï, mais surtout parce que le massage est un formidable moyen de communication. Il faut une certaine confiance, pour s'abandonner aux mains du masseur. Il faut un respect total de l'autre pour le masser correctement.
Chez les bébés, le massage prend une dimension encore plus importante, tant on sait que le toucher est le sens le plus développé chez les nouveaux-nés. Êtres sensoriels par essence, ils sont particulièrement réceptifs à la manière dont on les touche. Le massage des bébés peut aider à tisser des liens forts plus rapidement entre la mère et l'enfant. Ayant moi-même beaucoup massé mes bébés, j'ai souhaité lier l'histoire de mon produit à ces instants magiques de communication entre maman et enfant.
Je vous présente donc mon produit : la barre de massage Te tiki a Tane (le tiki du dieu Tane).

Te_tiki_a_tane

Ingrédients :

42% monoï (nourrissant, apaisant, protecteur)
20% cire de soja (agent de texture, fond rapidement et gaine la peau)
15% huile de coco fractionnée (huile sèche, facilite la pénétration du produit et limite l'effet gras)
10% acide stéarique (agent de texture, fond relativement bien et ne laisse pas de grains)
5% cire d'abeille (agent de texture, permet d'avoir une barre qui résiste malgré la chaleur)
5% sève de bambou (source de silice bienfaisante pour la peau, et matifiante)
2,8% synergie olfactive
0,2% Aox-cos (antioxydant)
Mica vert océan et mica brillant pour la couleur

La synergie olfactive (en gouttes) :

Notes de tête (odeur hespéridée et verte) :

35 gouttes absolue de thé vert diluée à 5%
25 gouttes absolue de lotus rose diluée à 5%
20 gouttes huile essentielle de petitgrain bigarade
20 gouttes huile essentielle de citron vert
15 gouttes huile essentielle d'orange douce
10 gouttes huile essentielle de pamplemousse

Notes de coeur (odeur florale sucrée) :

25 gouttes absolue pure de frangipanier
20 gouttes huile essentielle de gingembre
15 gouttes huile essentielle d'ylang ylang

Notes de fond (ambrée et sucrée) :

25 gouttes absolue de vanille
20 gouttes absolue de benjoin
20 gouttes huile essentielle de poivre noir
20 gouttes huile essentielle de santal albal

Pour respecter la thématique naturelle de mon histoire, où le monoï est un concentré des bienfaits de la nature, j'ai voulu confectionner cette synergie uniquement avec des produits naturels, en évitant les fragrances, et de préférence à base de plantes qu'on peut trouver en Polynésie. L'importance de l'odeur dans l'histoire et dans les rituels m'ont fait travailler cette synergie à la manière d'un parfum.

Te_tiki_a_tane_3

Mode d'emploi :

Réaliser la synergie olfactive (mélanger l'ensemble des absolues et huiles essentielles) et la laisser reposer et "se faire" pendant idéalement 3 semaines minimum (là je n'ai pas eu le temps...).
Une fois la synergie prête : stériliser les ustensiles et le moule, désinfecter le plan de travail et bien se laver les mains.
Dans un bêcher au bain marie, faire fondre l'ensemble des éléments sauf la synergie parfumante. Ajouter les micas jusqu'à l'obtention de la couleur désirée. Bien mélanger le tout et attendre, en remuant, que le mélange épaississe légèrement. Ajouter alors rapidement la synergie olfactive, bien mélanger et couler en moule.
J'ai souhaité ici que le tiki soit visible sur les deux faces. J'ai donc d'abord coulé ma préparation pour préparer deux tikis. Une fois durcis, j'ai démoulé ces tikis, puis remis l'un d'eux dans le moule. J'ai coulé par-dessus un peu de préparation fondue et j'ai placé l'autre tiki par-dessus, afin de former un tiki visible des deux côtés.

Utilisation :

Si j'ai voulu rester dans une utilisation traditionnelle du monoï (le massage), j'ai néanmoins cherché à sortir de l'habituelle huile de massage en proposant une version solide. Pour utiliser ce produit, il suffit de prélever un peu de matière, qui fond au contact de la peau, puis de procéder au massage comme avec une huile traditionnelle.

Attention : si j'ai créé mon récit autour du massage d'un bébé, les huiles essentielles que contient cette barre de massage interdisent son utilisation sur un jeune enfant.

 

Te_tiki_a_Tane_2

L'histoire Te tiki a Tane :

Quelques gouttes d'huile sacrée sur mes paumes réchauffées... Lentement, mes mains voyagent sur ta peau. Ta tête, tes épaules, tes bras, ton ventre, tes jambes...

Effleurements
Caresses
Pressions légères
Massage tendresse

Tu me regardes si intensément !

Je sens le mana passer en moi, à travers mes mains, vers toi. Je sens cette force naturelle nous envahir. Le monoï en est le vecteur.

L'essence de la nature se concentre dans cet élixir nacré dont je recouvre ton corps. Une membrane purifiante et protectrice que je façonne petit à petit autour de toi, comme une seconde peau végétale.

Effleurements
Caresses
Pressions légères
Massage tendresse

Au fur et à mesure du taurumi, tu t'abandonnes.

Du bout de mes doigts, je te transmets mon amour. Mes mains te modèlent comme pour te mettre au monde une seconde fois. Je t'aide à prendre conscience de tes contours, de ton enveloppe, de ton corps. Tes yeux se ferment à moitié...

Effleurements
Caresses
Pressions légères
Massage tendresse

Tes muscles se relâchent. Dans ta petite main, je dépose le hei-tiki qui te protègera, comme je veillerai sur toi. Par réflexe, tu l'agrippes et plonges ton regard dans le miens...

Maeva mon bébé !

Te_tiki_a_tane_4

 

Sources d'inspiration / petit lexique :

Pour ceux qui n'ont pas la chance d'être Polynésiens et d'avoir d'emblée les clefs de cette culture, voici ce qui m'a servi de base pour créer mon produit et son histoire (j'espère que j'ai bien interprété tout ce que j'ai pu lire !!) :

Hei-tiki : tiki en pendentif

Mana : force, rayonnement invisible, presque magique, dont tout être humain possède quelques bribes. Les éléments de la nature sont chargés de mana. Toute réussite peut s'expliquer par la présence de mana, tout échec par son absence.

Mono'ï : signifie "huile sacrée", et également "huile parfumée" en polynésien. Le monoï permet de lier les hommes à la nature. Pendant les cérémonies, les maraes (lieux religieux) et les tikis étaient enduits de monoï. De même, les guerriers étaient enduits de monoï avant de partir au combat, afin d'avoir du mana.

Tane : le premier dieu, fabriqué par les artisans du créateur du monde. Né sans forme, sa peau est façonnée à partir de dix-sept éléments végétaux, faisant de lui un être à la beauté parfaite. Il est à la fois le dieu de la forêt, de la beauté et des artisans. Pour plus de précisions, voir ici.
On peut faire le parallèle entre la manière dont la peau de ce dieu a été façonnée et la façon dont le monoï, élixir végétal, recouvre le corps lors d'un taurumi...

Taurumi : art ancestral du massage polynésien, aussi bien médecine que philosophie. En suivant les méridiens d'énergie, le masseur prend contact avec le patient, communique avec lui et lui transmet du mana. En même temps, il dénoue ses tensions et fait circuler les énergies. La peau est bien plus qu'une simple enveloppe pour les polynésiens : c'est leur moyen d'"être au monde".
Le taurumi prenait place de manière cérémoniale à différentes étapes symboliques de la vie. Ainsi, dès la naissance, les bébés étaient longuement massés, de la tête aux pieds. Ce massage avait plusieurs fonctions : l'aider dans son développement psychomoteur (lui faire prendre conscience de son corps), mais également le purifier grâce à l'huile sacrée (le nouveau-né était on ne peut plus "tapu" (tabou), car il débarquait du po, l'au-delà, par le vagin maternel) et le protéger (on pensait que les mauvaises odeurs attiraient les mauvais esprits, et que donc, les bonnes odeurs du mono'ï permettaient d'éloigner ces mêmes mauvais esprits).

Tiki : ces statuettes représentaient des ancêtres divinisés et avaient une fonction religieuse et symbolique. Les légendes racontent que le tiki serait le créateur de l'homme. Les tahu'a (les sorciers polynésiens) leur attribuaient des pouvoirs, le mana. Les Polynésiens les vénéraient et les craignaient. Contre les mauvais esprits, rien ne vaut un tiki protecteur. Un tiki est imprégné de mana. Mais son action n'est pas automatiquement positive car il a sa personnalité propre. Bénéfique à un individu, à une famille ou à un lieu, le tiki peut se révéler maléfique à d'autres...

J'espère que ce tiki-ci saura me transmettre le mana pour ce concours !

Te_tiki_a_tane_5