Le mari d'une copine souffre de dermite séborrhéique. Ne trouvant aucun traitement concluant, elle m'a demandé de voir si je pouvais faire quelque chose pour lui...
Quel stress !! Réaliser des soins "ordinaires", c'est à la portée de tous, mais là pour le coup j'étais un peu moins sûre de moi... Elle a tout de même fini par me persuader de faire quelque chose en me disant qu'actuellement il n'y avait aucune crème qui ne le soulage vraiment donc bon, autant essayer autre chose...
En me documentant sur cette maladie de peau (voir ici si vous voulez en savoir un peu plus), j'ai appris qu'elle était causée par un champignon, le Pityrosporon ovale. Ce champignon se développe sur un terrain immunoallergique particulier. D'après mes lectures, ce phénomène est lié à une intolérance alimentaire, qu'il faut trouver en éliminant certaines familles d'aliment et observant si la dermite s'en va ou non, sachant que le test de suppression d'une famille d'aliment doit durer au moins 3 semaines pour être concluant... Comme je ne pouvais pas agir sur cet aspect des choses, je me suis concentrée sur un soin antimycose, anti-inflammatoire et pour peaux grasses, que voici :

Gel_e_visage_traitante_dermite_s_borrh_ique

Ingrédients :

30% gel d'aloé véra (apaisant, anti-inflammatoire)
21% gel de silice (anti-inflammatoire)
7% huile de neem (efficace contre les champignons)
5% huile de tamanu (apaisante, cicatrisante, anti-inflammatoire)
10% hydrolat de carotte sauvage (anti-inflammaoire, régénérant)
10% hydrolat de genévrier (purifiant, régulateur)
10% hydrolat d'encens (purifiant, cicatrisant)
5% algo-zinc (séborégulateur, antibactérien et efficace sur les levures responsables des dermatites séborrhéiques de la peau et du cuir chevelu)
1,4% synergie d'huiles essentielles anti-mycoses (palmarosa, géranium bourbon, laurier noble, lavande aspic, marjolaine à thujanol, manuka)
0,6% cosgard (conservateur)

Mode d'emploi :

Stériliser les ustensiles et contenants, désinfecter le plan de travail et bien se laver les mains.
Dans un bêcher, mélanger le gel d'aloé véra aux huiles en fouettant bien. Ajouter ensuite le gel de silice, puis les autres ingrédients en fouettant bien pour homogénéiser le tout.
Mettre en flacon.

Verdict :

J'ai cherché à faire un soin le plus traitant possible, mais également le moins agressif possible, d'où l'absence d'émulsifiant par exemple.
Le résultat est une gelée à l'allure peu engageante, je l'avoue, et à l'odeur euh comment dire... Bon, peu engageante également !! Mais je ne cherchais pas à faire quelque chose de beau ou qui sente bon... (jusque là pari gagné hum...).
Pour ce qui est de l'efficacité, j'attends que l'utilisateur (ou sa femme hein) vienne en toucher deux mots en commentaire ici !! (et de manière objective si possible, histoire que ça puisse éventuellement servir pour d'autres personnes...).