Atmosphère chaude, humide ou sèche, végétation reine ou sables sahariens, mammifères imposants et insectes omniprésents... L'Afrique, vaste continent, nous ouvre ses portes et nous offre ses richesses dans un soin réparateur et apaisant pour les mains !

Voici la recette que j'ai imaginée pour le swap "tour du monde et de soi" ; une recette pour conter l'Afrique, du nord au sud de ce continent :

Saga africaine crème pour les mains

Ingrédients :

Phase 1 :
47% décoction d'encens de Somalie et de fleurs d'oranger de Tunisie (régénérante, réparatrice, apaisante)
5% glycérine végétale (humectant)
5% MF (émulsifiant)

Phase 2 :
12% beurre de karité du Bénin (apaisant, cicatrisant, régénérant)
5% huile de macadamia du Kénya (assouplissante, cicatrisante, apaisante)
5% huile de sésame du Mali (protectrice, assouplissante, régénérante)
5% cire de néroli de Tunisie (tonique cutanée, favorise l'hydratation de la peau)

Phase 3 :
10% hydrolat d'encens de Somalie (régénérant, réparateur, apaisant)
2% soothex (actif apaisant issu du boswelia serrata, l'encens de Somalie)
0,6% naticide (conservateur)
0,4% synergie d'huiles essentielles (5 parts de Néroli de Tunisie, 4 parts d'encens de Somalie, 1 part d'amande amère du Maroc)

Oui, j'ai fait la part belle à l'encens, sous toutes ses formes ^^

femme-africaine-2-00ed8

Mode d'emploi :

Stériliser les ustensiles et contenants, désinfecter le plan de travail et bien se laver les mains.
Réaliser la décoction (mettre l'encens et les fleurs d'oranger dans une casserole, couvrir largement d'eau, mener à ébullition et laisser bouillir 10 minutes avant de filtrer).
Prélever la quantité nécessaire de décoction encore bouillante, ajouter les autres éléments de la phase 1 et mixer.
Pendant ce temps, faire fondre au bain marie la phase 2.
Quand la phase 2 est bien fondue, la verser petit à petit dans la phase 1 en mixant bien pour créer l'émulsion.
Fouetter jusqu'au refroidissement de la crème et ajouter les éléments de la phase 3.
Bien mélanger et mettre en pot.

symbole-Afrique

Verdict :

Une douce mélopée se fait entendre au loin... Le soleil flamboyant se couche sur la savane. Une fine main noire comme de l'ébène ouvre le pot et prélève un peu de la crème couleur or. Comme par enchantement, celle-ci se fond et disparait sur la paume rosée.
On s'y croirait hein ?
La crème se tient bien et a une odeur discrète très agréable. On sent beaucoup l'amande, pour voir la quantité que j'y ai mise... Mais le néroli et l'encens sont également présents.
J'espère qu'elle protègera et nourrira correctement les mains sèches de Lils cet hiver !