Je continue sur ma lancée et vous présente aujourd'hui mon hydrolat anti-âge, réalisé avec une synergie de plantes intéressantes pour lutter contre les premiers signes de l'âge (ben oui ma pauv'dame, faut bien commencer à s'en soucier vu mon grand âge... Hum. Le premier qui acquiesse vigoureusement se retrouvera au piquet !).
Après l'hydrolat "silhouette et yeux" et l'hydrolat "purifiant", voici donc le spécial vieilles peaux (ou en passe de le devenir) :

Plantes HA anti-âge

Ingrédients :

Thé vert (antioxydant, tonifiant, anti-rides)
Persil (anti-rides, éclaircissant, antioxydant, favorise le renouvellement des cellules, drainant...)
Pétales de rose de provins (astringent, anti-rides, apaisant)
Centella asiatica (stimule la production du collagène, cicatrisant, régénérant, anti-âge)
Hibiscus (antioxydant puissant, hydratant)
Immortelle (astringent, micro-circulatoire, cicatrisant, anti-inflammatoire)
Grande consoude (contient de l'allantoïne, cicatrisante, apaisante)
Fleurs de bourrache (hydratant, apaisant)

Mode d'emploi :

J'ai donc ressorti mon superbe alambic que j'hydrolate (elle était facile, je sais...). Le mode d'emploi est on ne peut plus simple quand on a l'outil ; j'ai ré hydraté mes fleurs sèches dans de l'eau de source, environ une heure avant de faire mon hydrolat. J'ai utilisé l'eau que j'avais ajoutée aux fleurs pour mettre dessous mon panier où j'avais entassé mes plantes. Et à feu doux, en changeant régulièrement les glaçons au dessus de mon alambic, en 2 ou 3 heures j'avais mes 750 ml d'hydrolat !

Verdict :

Encore une fois, l'odeur de mon hydrolat est très aromatique, mais un peu plus "verte" que mes précédents. On sent notamment très bien le persil.
Evidemment, plusieurs recettes sont à venir, qui contiennent cet hydrolat. Patience !

Et pour ceux que ça intéresse, un petit topo sur ce que sont les hydrolats et leur mode d'obtention par distillation par entraînement à la vapeur (comme le mien), ici.