L'été je n'aime pas trop passer par la case crémage après la douche. Je trouve que ça me donne encore plus chaud ! Mais comme ma peau réclame tout de même à être nourrie, la bonne alternative est l'huile de douche, qui nettoie et laisse une fine pellicule nourrissante à la surface de la peau. Oui, mais... A faire entièrement avec des produits naturels, voilà une gageure !

Après quelques essais au printemps dernier, je suis arrivée à deux versions : l'une en une seule phase, au toucher plus gras et qui ne mousse absolument pas (mais qui lave quand même hein) et une deuxième, ma préférée, qui mousse légèrement (encore plus avec une fleur de douche), qui laisse la peau bien douce et qui est biphasée (et garde toute sa transparence !). Voici les recettes :

Huiles de douche biphasée

Ingrédients

Version uniphase :
20% pâte à savon de base à la potasse (pour le pouvoir nettoyant et moussant)
15% glycérine végétale (humectant, permet de dissoudre facilement la pâte à savon)
2% céralan (permet d'unifier l'huile et de n'avoir qu'une seule phase)
62% huile végétale (nourrissant. J'aime beaucoup l'huile d'olive, tout simplement)
0,8% fragrance naturelle ou huile essentielle
0,2% vitamine E (antioxydant)

Version biphasée :
20% pâte à savon de base à la potasse (pour le pouvoir nettoyant et moussant)
15% glycérine végétale (humectant, permet de dissoudre facilement la pâte à savon)
64% huile végétale (nourrissant)
0,8% fragrance naturelle ou huile essentielle
0,2% vitamine E (antioxydant)
Pour l'huile de douche présentée en photo, j'ai ajouté une goutte de colorant alimentaire rouge (choisir un colorant hydrosoluble et lipophobe pour ne colorer que la partie du bas)

Mode d'emploi :

Il est identique dans les deux cas.
Stériliser les ustensiles et contenants, désinfecter le plan de travail et bien se laver les mains.
Dans un bêcher, faire fondre l'ensemble des ingrédients (sauf la fragrance ou les HE) en mélangeant bien. Quand tout est bien fondu, sortir du feu. Si on choisit la version avec le céralan, remuer jusqu'au complet refroidissement, sinon on peut attendre que ça refroidisse sans rien faire. Ajouter enfin la fragrance ou l'HE, bien mélanger et mettre en flacon.

Verdict :

Comme j'ai déjà dit, ma préférence va à la version biphasée, qui mousse plus. Et puis je trouve son look très sympa ! On peut s'amuser à colorer comme on veut différemment la partie savon hydrophile (en bas) et la partie huile (au dessus), et observer le mélange des couleurs qui s'opère lorsqu'on secoue le flacon avant utilisation. Le mélange des deux phases reste suffisamment pour avoir le temps de prendre sa douche, il faut un bon quart d'heure à la bête pour reprendre son apparence biphasée. Et quand les deux phases se séparent tout doucement, on a un joli dégradé ! Voici ce que ça donne :

Huiles de douche secouée

Si vous essayez ces recettes, vous me direz vers laquelle va votre préférence ?