Celles et ceux qui souhaitent commencer à fabriquer leurs propres produits cosmétiques se posent souvent la question suivante : quels sont les ingrédients de base que je dois acheter pour débuter ??

C'est une question à laquelle il est a priori impossible de répondre. Pourquoi ? Parce que la grande force de la cosmétique maison est de pouvoir vraiment faire du sur-mesure : adapter les soins exactement à son type de peau. Et que selon son type de peau, les ingrédients qui seront des "ingrédients de base" pour certains ne seront pas du tout les mêmes que pour d'autres !!

Avant d'acheter ses premiers ingrédients, il faut donc connaître son type de peau.

La peau : c'est quoi ?

Avant tout, penchons-nous un peu sur cet organe qu'est la peau : c'est l'organe le plus important en surface de l'homme. C'est l'organe qui nous permet d'avoir le sens du toucher, grâce à son extrême sensibilité. C'est également la première barrière de protection de l'organisme, elle est donc très importante ! Sa flore, différente en fonction des zones (aisselles, mains, cuir chevelu) protège des micro-organismes pathogènes. Elle protège des écarts de température grâce à l'effet de sudation ou de chair de poule. Elle protège des rayons nocifs du soleil en bronzant. Il est donc nécessaire de la tenir en bonne santé.

La peau est consituée de trois couches de tissu :
- l'épiderme, qui est la couche visible, constitué en majorité de cellules riches en kératine et en soufre qui forment la couche cornée. Il se renouvelle toutes les 3 semaines, ce qui permet le phénomène de cicatrisation (c'est pourquoi on ne peut voir l'effet d'une crème qu'au bout de 3 semaines). L'épiderme profond contient la mélanine, responsable du bronzage, activée avec le soleil. C'est la couche de peau impactée par nos crèmes, capable de cicatriser et de se restructurer.
- le derme, riche en fibres de collagène (pour la résistance de la peau) et en élastine (qui permet à la peau de retrouver son état initial après avoir été étirée). Les cellules du derme baignent dans un gel, véritable réservoir d'eau, responsable de l'hydratation de la peau. Le derme est richement vascularisé ; ces vaisseaux capillaires véhiculent l'apport de nutriments aux cellules de l'épiderme : leur bon état conditionne donc en partie la fraîcheur du teint.
- l'hypoderme, couche de tissu conjonctif, qui contient plus ou moins de cellules adipeuses. C'est un coussin d'adipocytes remplis de graisse, qui se situe entre le tissu cutané et les os, muscles ou organes, et qui contribue donc à les protéger. Selon la zone du corps, il est plus ou moins épais (plus la zone est soumise à des chocs, plus il est épais : talons, fesses, etc...).

peau_invison
(Source de l'image)

Les crèmes ne peuvent impacter que l'épiderme. La bonne santé du derme et de l'hypoderme dépendent d'une alimentation et d'un rythme de vie sains et équilibrés.

(pour aller plus loin sur la peau : voir ici ou )

Les différents types de peau :

On classe traditionnellement les types de peaux en 3 catégories : les peaux sèches, les peaux "normales" et les peaux grasses. C'est le taux de sébum qui différencie ces trois types de peaux.

La peau normale : c'est la peau idéale de l'enfant avant la puberté. Elle présente un teint uni, un grain de peau serré et régulier, aucune ride, peu de zones grasses. Au toucher, la peau est douce, veloutée, souple et ferme, présente une bonne élasticité et hydratation et son épaisseur est normale. La peau normale a un PH de 6,5, quasiment neutre. Ce type de peau ne se retrouve quasiment pas chez l'adulte. Les crèmes pour peaux normales sont des crèmes pour peaux mixtes, qui présentent un mixte des peaux grasses et sèches selon les zones. Souvent, la zone médiane (front, ailes du nez, menton) est alors plus grasse que le reste du visage (notamment les joues). Sur ces zones, les pores sont plus dilatés. La peau mixte est la plus courante chez les adultes. On distingue la peau mixte à tendance sèche, où les zones sèches sont les plus nombreuses, de la peau mixte à tendance grasse pour l'inverse.

La peau sèche : c'est la plus inconfortable ; elle tiraille, notamment au niveau des joues. Le teint est mat, terne, avec des tendances aux rougeurs. La peau peut parfois peler un peu. Le grain de peau est très serré et il n'y a quasiment jamais de comédons. Au toucher, la peau est rugueuse, rapidement irritable. Elle est fine et manque de souplesse et d'élasticité. Son PH est légèrement acide, inférieur à 6,5. La peau sèche est due au manque de lipides (le sébum), ses sécrétions sébacées sont insuffisantes pour lubrifier la peau. Il faut donc compenser en lui apportant des soins riches en graisse. Les beurres et les huiles sont les amis de ce type de peau. Exemples d'ingrédients : huile de germe de blé, huile de baobab, huile essentielle de néroli, poudre de banane...

La peau grasse : elle est due à une suractivité des glandes sébacées, qui produisent donc trop de sébum. Elle a besoin d'être hydratée et nourrie au même titre que les autres types de peau. Son PH est légèrement alcalin, supérieur à 6,5. Il ne faut pas chercher à la dessécher sous peine de la voir fabriquer encore plus de sébum pour se défendre (effet rebond) ! Il faut donc chercher à la protéger et à réguler cette production de sébum. Il existe plusieurs types de peaux grasses ; voici les quatre principaux :
- la peau acnéique : elle présente un teint brouillé, luisant avec des pores dilatés. Les comédons (points noirs) et les boutons sont visibles, souvent infectés. Au toucher, le grain de peau est irrégulier et la peau est épaisse. La priorité pour cette peau : des soins anti-microbiens et anti-inflammatoires pour lutter contre l'acné. Exemples d'ingrédients : extrait CO2 barbe de jupiter, propolis, huile essentielle de tea tree ou d'élémi...
- la peau rétentionnelle ou comédonienne : le teint est grisâtre et terne, moyennement luisant. La peau présente de nombreux comédons (points noirs) et quelques boutons. Au toucher, la peau est épaisse et granuleuse à cause des comédons. La priorité pour ce type de peau : désincruster les pores et les resserrer. Exemples d'ingrédients : la bardane, le tépezcohuite, les acides de fruits, l'huile de papaye...
- la peau grasse fluente : le teint est jaunâtre, la peau est brillante en permanence, au point que le maquillage ne tient pas. Les pores sont peu dilatés, il y a peu de comédons. La priorité pour ce type de peau : réguler la sécrétion de sébum et matifier. Exemples d'ingrédients : huile de noisette, sève de bambou, huile essentielle de sauge sclarée, argile verte...
- la peau grasse asphyxique : elle a l'apparence d'une peau sèche mais doit être traitée comme une peau grasse ! Le grain de peau est serré, les pores sont refermés, parfois la peau pèle un peu (les pores ne laissent pas passer le sébum), le teint est terne. Ce qui la différencie des peaux sèches, c'est la présence de comédons et de kystes. Au toucher, la peau est épaisse et elle accroche un peu (manque de lubrification). La priorité pour cette peau : la laisser respirer ! Mais également réguler la production de sébum. Exemples d'ingrédients : huile essentielle de carotte, gel d'aloé véra pour reconstituer la liaison entre les cellules, poudre d'amande pour le gommage en douceur...

Voici un petit tableau pour vous aider à diagnostiquer votre taux de sébum (source : ici):

ACTIVITE SEBORRHEIQUE CROISSANTE :       

HYPOSECRETION                                  ---->                                        HYPERSECRETION
OBSERVATION

 

PEAU SECHE

 

PEAU NORMALE

 

PEAU GRASSE

 

Aspect

 

Mat

 

Satiné, Velouté

 

Brillant

 

Grain de Peau

 

Fin, régulier

 

Régulier

 

Luisant

 

Ostia folliculaires (pores)

 

Très serrés

 

Serrés

 

Grossiers, dilatés

 

Imperfections

Dartres

Desquamation visible


Sans

 

Comédons, microkystes,

Folliculites…

Teint

 

Terne parfois

 

Lumineux, régulier

 

Brouillé, Terne

 

TOUCHER

 

PEAU SECHE

 

PEAU NORMALE

 

PEAU GRASSE

 

Epaisseur

 

Fine

 

Moyenne

 

Epaisse

 

Sensation

 

Rugueuse, rêche, écailleuse, parfois parcheminée

 

Douce, Veloutée

 

Collante, huileuse, Granuleuse ou grenue

 

QUESTIONNEMENT

 

PEAU SECHE

 

PEAU NORMALE

 

PEAU GRASSE

 

Confort

 

Peau qui tire, quand ?

 

Bon confort

 

Inconfort esthétique

 

Maquillage

 

Bonne tenue

 

Bonne tenue

 

Mauvaise tenue

 

Application difficile « plaques »

 

Application aisée

 

Application aisée

 

Vous connaissez maintenant votre type de peau. Mais attention, cela ne fait pas tout (ça serait trop facile...). Pour personnaliser vraiment vos soins, il vous faut également connaître l'état de votre peau !

Les différents états de peau :

A l'exception de la peau normale, parfaite, certains états de peau peuvent s'ajouter au type de peau existant (déshydratation, vascularisation, sensibilité, etc...). Ces états vous donneront également une indication sur les ingrédients à privilégier pour vos soins !

- La peau déshydratée : à ne pas confondre avec la peau sèche. La peau sèche manque de gras, la peau déshydratée manque d'eau !! La peau forme une barrière qui limite la perte en eau : c'est le film hydro-lipidique (FHL). Dans le cas des peaux déshydratées, ce film est déséquilibré. La couche cornée présente de micro-craquelures, le teint est terne, on observe des ridules voire des squames. La peau ne revient pas immédiatement en place lorsqu'on la pince. La priorité est bien entendu d'hydrater !! Et d'empêcher que l'eau présente dans l'épiderme ne s'en aille... Exemples d'ingrédients : urée, acide hyaluronique, gomme d'acacia, gel d'aloé véra...

- La peau sensible : c'est une peau réactive qui rougit à la moindre agression extérieure (variations de températures, frottements, réactions à certains produits cosmétiques...), qui tiraille, chauffe... Tous les types de peaux peuvent être concernés, néanmoins les peaux sèches sont plus sujettes à cet état de peau. La peau sensible présente des rougeurs passagères (érythèmes) voire permanentes (couperose). La priorité pour cet état de peau : apaiser ! Et éventuellement, faciliter la micro-circulation. Exemples d'ingrédients : hydrolat d'hélichryse italienne, calendula, huile d'inca inchi, huile de son de riz, extrait CO2 de grenade...

- La peau sénescente ou mature : rides d'expression, relâchement de l'ovale du visage, peau déshydratée et rêche (car le renouvellement est plus lent). La priorité : raffermir (favoriser la production de collagène et d'élastine), favoriser le renouvellement de la peau, hydrater. Exemples d'ingrédients : silice, huile essentielle de rose, huile d'argan, acide hyaluronique...

images

Les différents soins selons les types de peau :

Tous les types de peaux nécessitent d'être lavés, hydratés et nourris, gommés... Mais à des rythmes différents et évidemment avec des produits différents.

Les peaux sèches devront être lavées prioritairement avec des produits doux, si possible sans tensioactif (avec des laits de toilette par exemple). Le lait de toilette peut être suivi d'un tonique (par exemple un hydrolat de fleurs d'oranger ou de jasmin) passé avec une lingette douce, pour enlever tous les résidus. Ensuite une crème nourrissante et hydratante. Côté gommage, on privilégiera des gommages très doux (par exemple avec des perles de jojoba) à un rythme assez espacé (une à deux fois par mois maximum). Côté masque, le choix se portera sur des masque-crème nourrissants sans argile.

Les peaux grasses devront être nettoyées sans agression mais plus en profondeur. On peut utiliser des soins lavants à rincer, avec tensioactif. Le tonique devra permettre de resserrer les pores. La crème protègera le jour et traitera la nuit. Côté gommage, toujours la douceur (pour ne pas agresser la peau) mais plus de régularité : une fois par semaine par exemple. Le masque, une fois par semaine également, peut comporter de l'argile, à laisser poser 10 à 20 minutes et à retirer avant qu'il ne sèche.

Les peaux sensibles devront éviter les écarts de chaleur, donc pas de fumigation. Attention aux nouveaux ingrédients car la peau peut réagir facilement : toujours faire un test dans le pli du coude avant. Eviter les ingrédients un peu agressifs comme les acides de fruits, certaines huiles essentielles, ou des particules gommantes trop dures.

Voilà, j'espère que ce petit article vous aura aidé à vous repérer dans les soins à apporter à votre peau !! En résumé, pas de liste d'ingrédients de base pour tous mais des ingrédients bien ciblés selon vos besoins. N'hésitez pas à vous référer aux fiches ingrédients de vos fournisseurs pour vérifier les propriétés de ceux-ci et voir s'ils peuvent vous intéresser.

Pour aller plus loin : voir .