En hiver, avec le froid, les personnes qui sont atteintes du syndrome de Raynaud souffrent encore davantage. Cette affection se caractérise par des troubles de la circulation sanguine dans les extrémités. Elle touche plutôt les femmes (environ deux femmes pour un homme) et se déclare surtout entre 15 et 40 ans. Elle peut affecter les doigts, mais aussi les orteils, parfois même le nez, les lobes d’oreilles…
Une crise se manifeste généralement par :
• Un engourdissement, des picotements dans les doigts (symptômes du doigt mort),
• Les doigts sont très pâles, blancs,
• Puis souvent des douleurs surviennent quand la circulation sanguine se rétablit environ après 30 minutes à deux heures. Les doigts deviennent alors rouges.

Ma belle-mère est atteinte de ce phénomène. Dans les paniers de noël, j'ai donc décidé de lui concocter des petites dosettes, à la fois pour nourrir et pour réchauffer, rétablir la circulation sanguine dans ses doigts. Voici la recette :

Dosettes_nourrissantes_et_r_chauffantes_pour_les_mains

Ingrédients :

19% cire de soja (filmogène, protectrice, fond à basse température)
15% beurre de karité (nourrissant, réparateur, cicatrisant)
10% beurre de cupuaçu (apaisant, donne une texture fondante)
10% beurre de café (préserve l'humidité dans la peau)
40% macérât de piment et de cardamome dans huile de coco fractionnée (réchauffent)
8% fécule de maïs (toucher sec, épaississant)
2,5% extrait de ginkgo biloba (vasodilatateur, circulatoire)
2,5% glycérine (humectant)
1% extrait aromatique de café
0,5% absolue de benjoin (anti-inflammatoire, cicatrisante, réchauffante)
0,5% synergie huiles essentielles circulatoires, vasodilatatrices, antalgiques et réchauffantes (immortelle, poivre noir et marjolaine à thujanol)
0,5% vitamine E (antioxydant)
Mica noisette pour la couleur

Mode d'emploi :

Stériliser les ustensiles et contenants, désinfecter le plan de travail et bien se laver les mains.
Réaliser un macérât à chaud : mettre les épices dans un pot résistant à la chaleur, ajouter l'huile et faire macérer le tout deux jours en yaourtière, puis filtrer.
Au bain marie, faire fondre les beurres avec la fécule de maïs. Une fois le mélange fondu, ajouter hors du feu le macérât. Bien mélanger puis une fois que le mélange a tiédi, ajouter les autres éléments en homogénéisant bien le tout. Verser en moule (j'ai choisi un moule permettant de faire de toutes petites doses).

Verdict :

L'odeur est chaude, un mélange des épices et du café, c'est plutôt agréable. Les petits grains fondent très vite, ils sont à conserver dans un endroit frais si vous les fabriquez en été (ou rajoutez de la cire d'abeille pour durcir le tout).
Côté efficacité, je n'ai encore aucun retour... J'éditerai ce billet quand ce sera le cas !

Dosettes_mains_nourrissantes_et_r_chauffantes_emball_es