Le printemps ayant pointé le bout de son nez depuis quelques temps, j'ai décidé qu'il était temps de prévoir des soins visage pour egayer la peau et la préparer aux premiers rayons du soleil.

Bon, j'ai conscience que les grandes chaleurs semblent loin derrière nous, aujourd'hui.... Si j'avais publié ce billet il y a seulement deux jours, j'étais en plein dedans !! Mon aptitude au timing foireux se confirme ^^

Bref, c'est pas grave, voici aujourd'hui la recette de la crème de jour illuminatrice. Arriveront très vite les recettes d'un duo de soins pour la nuit, dans le même esprit.

Crème lumière printanière

Ingrédients :

Phase 1 :
4% olivem 1000 (émulsifiant compatible avec l'acide salicylique)
2% alcool cétylique (co-émulsifiant)
20% fond de teint huileux maison (voir ici)

Phase 2 :
50% hydrolat de carotte sauvage (anti-inflammatoire, régénérant cutané)
0,4% carraghenane (algue effet silicone like, hydratant, gélifiant)

Phase 3 :
9,5% gel d'aloé véra (riche en vitamines et minéraux, hydratant, cicatrisant, apaisant)
5% fucocert (apaisant, anti-âge, hydratant à court et long terme)
3% vitamine C stabilisée (antioxydant, stimule la production de collagène, anti-âge)
1,5% extrait CO2 carotte sur jojoba (anti-âge et donne un joli hâle à la peau)
1% acide salicylique en poudre (antibactérien, anti-inflammatoire, lissant et régénérant)
0,4% naticide (conservateur)
Acide lactique pour corriger le PH si besoin

Mode d'emploi :

Stériliser les ustensiles et contenants, désinfecter le plan de travail et bien se laver les mains.
Peser et faire fondre la phase 1. Faire chauffer la phase 2 et bien fouetter jusqu'à l'obtention d'un gel fluide. Lorsque les deux phases sont à bonne température, verser la phase 2 dans la phase 1 en fouettant bien pour créer l'émulsion. Fouetter jusqu'au refroidissement de l'émulsion.
Dans un petit bêcher, peser l'aloé véra, le fucocert, la vitamine C et l'acide salicylique en poudre (le dosage de cette dernière est à revoir si vous avez la version liquide, diluée). Bien mélanger pour éviter les grumeaux puis ajouter à la crème et bien mélanger. Ajouter ensuite le reste des ingrédients, bien mélanger. Vérifier le PH, rectifier si besoin avec de l'acide lactique (la vitamine C nécessite de contrôler le PH, qui doit être situé entre 6,5 et 7 ; je n'en ai pas eu besoin pour ma part). Mettre en pot.

Verdict :

Je savais que l'acide salicylique fluidifiait fortement les émulsions, mais je ne m'imaginais pas que c'était à ce point ! Ma crème est très fluide, presque un lait. J'aurais dû la mettre en flacon pompe. Je n'ai pas voulu ajouter de fragrance, car l'odeur du conservateur mêlée à celle du fond de teint est déjà très agréable.
J'ai fait une deuxième version pour peau plus sèche, sans l'acide salicylique, avec des HE, avec moins de fond de teint, bref, radicalement différente, quoi... Je sais qu'elle n'a pas tenu toutes ses promesses. Mais pour ma part, j'aime beaucoup cette version.
Attention toutefois, elle ne couvre pas les imperfections. Ce n'est pas une bb cream. Elle donne juste bonne mine.