Le cinquième jour de notre périple à Tahiti, le vendredi 25 juin, devait être tranquille : rien de spécial programmé ce jour-là.

La veille au soir, nous avions rencontré les partenaires du jeu "Gagner son billet pour Cosmetic Academy" ; lors de cette soirée, Olivier Babin (du site Tahiti Héritage) nous avait spontanément proposé d'aller voir la statue, la vallée et la grotte de Tahiri Vahine, la guerrière qui avait inspiré Miss Lollipop, gagnante du jeu, pour son produit.
Rendez-vous était donc pris ce matin-là avec lui.

Il avait très gentiment pris une matinée de congé rien que pour nous faire-faire cette visite. Il avait également dérangé Moanaura, le propriétaire de la vallée de Hamuta (la vallée de Tahiri Vahine) pour qu'il nous fasse entrer sur ses terres et visiter... Nous étions un peu gênées !!

Nous avons donc commencé par aller voir la statue majestueuse de Tahiri Vahine, qui se trouve sur un rond point à Pirae (tout proche de Papeete).

P1050331
Spéciale dédicace à Miss Lollipop : je lui avais promis d'aller voir cette statue !!

Pour la petite histoire, Olivier Babin nous a appris que c'est un faisceau de lumière qui leur avait indiqué cette pierre... Le sculpteur n'a même pas eu besoin de tailler le bas de la pierre, qui comportait déjà le nombril. En revanche, il paraît qu'ils se sont trompés sur la main qui devait tenir l'éventail (normalement c'est l'autre...).

Puis, après nous avoir proposé de boire un verre chez lui, Olivier Babin nous a conduites vers la fameuse vallée, où Moanaura nous attendait. Nous sommes montés dans son pick up et avons descendu une route de terre qui s'enfonçait dans une végétation dense. Tout en bas, il nous a montré le marae de la vallée ; plusieurs petits tikis gardaient le lieu.

P1050363

Notre hôte nous a expliqué qu'il était coutume d'apporter une pierre en offrande lorsqu'on se rendait dans un marae... Une pierre issue du lieu où on habite. Cette pierre sert de lien entre notre habitation et le marae, tout le temps qu'elle y reste... Hum... Le truc, c'est que je n'avais pas prévu le coup moi, je n'avais pas amené des pierres dans ma valise !! M'enfin bon...

P1050364
Derrière les tikis, derrière les grosses pierres, on peut voir des petites pierres alignées : les offrandes au marae...

Après avoir vu ce marae, nous-nous sommes dirigés vers la grotte  de Tahiri Vahine, appelée Ana Tupapa'u. Chemin faisant, nous avons pu admirer une fois de plus une végétation luxuriante...

P1050336
Une fleur "oiseau de paradis"

P1050367
Un bananier avec son régime de bananes

P1050361
Du bambou

P1050357
Une racine de rea tahiti, le curcuma tahitien, qui en cosmétique peut être utilisé pour préparer la peau au soleil et sublimer le bronzage. Les habitants s'en servent également pour teindre les tissus.

P1050359
Un noni (ou nono) en fleur, utilisé dans la médecine traditionnelle tahitienne. En cosmétique, il peut être utilisé comme antiseptique et anti-inflammatoire.

Très intéressante cette balade... J'avais découvert la veille les monoï au noni et au rea tahiti, et je voyais, là, les racines et fruits correspondants...

Puis nous avons atteint la grotte. Pour y accéder, nous avons dû enlever nos chaussures, trop glissantes dans la boue, et traverser un petit cours d'eau.

P1050345

L'ouverture noire qu'on peut voir sur cette photo, c'est la grotte...

Moanaura nous a raconté que cette grotte débouchait beaucoup plus bas dans la vallée. Comment le savait-on ? Aucun homme n'a pu pénétrer assez loin dans la grotte pour le savoir, car elle est inondée... C'est une sirène, paraît-il, qui l'aurait dit aux hommes...

P1050349
L'intérieur de la grotte, avec le petit tunnel, à gauche, qui mènerait en bas de la vallée. Tout à gauche, un petit tas d'ossements (humains ?) que Moanaura a retrouvé...

Selon la légende, cette grotte servait à Tahiri Vahine et à ses troupes pour passer sous les montagnes : elle entrait dans cette grotte et ressortait dans une autre, bien plus loin, pour aller combattre.

P1050354

28463_138157676199621_100000161682614_394236_6853733_n
Ma soeur et moi en compagnie de Moanaura

Merci encore à Olivier Babin et Moanaura pour cette balade riche en émotions !!

Une fois cette visite terminée, il était déjà l'heure de manger. Olivier Babin nous a reconduites à notre hôtel. Nous avons été acheter des salades de poisson cru dans le tamanu (supérette) à côté de l'hôtel. Puis nous-nous sommes reposées un peu sur les banquettes du hall de l'hôtel en attendant Téhéa.

L'après-midi s'est donc passé en compagnie de la charmante Téhéa. Une fille vraiment gentille, souriante et sympathique !! Nous avons profité de la piscine à fond de sable de l'hôtel, et sommes allées déguster quelques friandises locales dans un endroit où visiblement Téhéa avait ses habitudes... Nous avons bien discuté, bien ri, et en nous ramenant à l'hôtel, Téhéa a tenté de nous apprendre une chorégraphie (celle qu'elle apprenait à ses enfants pour la fête de l'école - elle est institutrice). Bref, je n'ai pas de photos de cet après-midi-là, mais nous avons vraiment passé un chouette moment ! J'en garde de très bons souvenirs...

Nous-nous sommes couchées relativement tôt ce soir-là, car nous devions être à 6h30 le lendemain à l'aéroport pour aller à Bora Bora...

Rendez-vous dans un prochain article pour la suite ?