Le dernier produit de noël que je vais vous présenter est un savon liquide. Comme on trouve des irréductibles gaulois dans la littérature jeunesse, il existe des irréductibles accrocs au gel douche. Mais siiiiii vous savez bien ? Ce truc à base d'eau, de tensioactifs agressifs (les mêmes qu'on retrouve dans les liquides vaisselle...), de colorants et de parfum artificiels, de conservateurs cancérigènes.... Bref, ces machins vendus à prix d'or (oui, vous pouvez trouver que c'est moins cher qu'un savon SAF, mais pour ce qu'ils nous vendent à ce prix-là je considère quand même que c'est du vol...).

Pour ces irréductibles, donc, j'ai décidé de glisser dans mes paniers de noël un savon liquide homemade, préparé avec de bons ingrédients sains pour la peau. Le voici :

Lumi_res_de_no_l__savon_pour_la_douche

Ingrédients :

30% huile de coprah (mousse abondante)
20% huile de ricin (douceur et mousse)
30% huile d'olive (douceur)
10% huile de noyau d'abricot (douceur)
10% huile de macadamia (douceur)

Pour un batch de 1000g d'huiles, 680g d'eau
Soude (pour épaissir un peu le gel douche) à 10% et potasse à 90% calculés pour un surgraissage à 6%
(Calcul fait à partir des indications de 100% plantes)

Dilution après cuisson : 300g de glycérine, 1 grosse cuillère à soupe de sucre en poudre et 700 ml d'eau environ
Neutralisation à l'aide de la solution d'acide citrique à 20% comme indiqué dans mon tutoriel

Ajout de la valeur de 3% des huiles en mélange de fragrances naturelles de fruits exotiques
Colorant : paprika et mica or

Mode d'emploi :

Voir mon tutoriel pour la fabrication de savons liquides à la potasse.

Verdict :

La texture est encore un poil liquide à mon goût... Je n'ai pas été suffisamment patiente, j'aurais dû mettre moins d'eau pour la dilution et plus attendre que les morceaux de savon se dissolvent... Mais elle est tout de même convenable et légèrement gélifiée.

L'odeur m'est agréable, mais je sais qu'elle n'a pas été au goût de tout le monde (erf...)

La mousse est très abondante, comme souvant pour les savons à la potasse. J'ai choisi de mettre beaucoup d'huile de ricin pour conserver un aspect le plus transparent possible au savon. Mais avec le mica or, forcément, ça opacifie (où avais-je la tête ??!).

Personnellement, même si ces savons à la potasse se montrent agréables à l'utilisation et assez doux, je préfère fabriquer des savons à la soude, car on peut plus facilement s'amuser avec les formes et les marbrages. Mais il faut reconnaître qu'une base lavante fabriquée par saponification d'huiles à la potasse offre plus de possibilités par la suite (crèmes de douches faciles, etc...). Allez, pour contredire ça, prochainement je vous proposerai une recette sympa comme tout de crème de douche à base de savon fabriqué à la soude fondu ^^